Les lampes solaires, que choisir ?

L'éclairage le premier emploi de l'énergie solaire dans les pays du Sud. Pourtant, les lampes solaires disponibles sur le marché ne se valent pas. Voici les clés pour faire le bon choix

Une lampe solaire (ou lanterne solaire) est un ensemble autonome composé d'une ampoule, d'une batterie et d'un petit panneau solaire. Attention de ne pas les confondre avec les simples ampoules solaires qui fonctionnent en 12 volts continu ou avec les lampadaires solaires pour l’éclairage public ou bien les lampes de jardin. Les lampes solaires s'utilisent à la demande, n'importe quand, et sont conçues pour être mobiles.

Comment choisir sa lampe solaire ?

Pour bien choisir une lampe solaire, il faut correctement discerner les différents composants, le panneau pour produire le courant, la batterie ou « accu », l’ampoule, et le boitier intégrant l’ensemble.

On doit avoir un équilibre entre la taille du panneau, de l’ampoule et de la batterie. Le panneau doit pouvoir charger plusieurs heures de la consommation de l’ampoule par jour. De même, la batterie doit être assez grande pour emmagasiner suffisamment d'électricité la journée, et tenir la distance la nuit. Les caractéristiques des lampes solaires sont écrites dessus. Notez les bien.

Exemple :

  1. Un panneau de 2 watts fonctionnera grosso-modo 5h par jour à pleine puissance, donc donnera : 2W x 5h = 10Wh.
  2. Une batterie de 6V et 2Ah stocke 6V x 2Ah = 12Wh d'électricité.
  3. Une ampoule de 3 watts déchargera cette batterie en 12Wh/3W = 4h.

Vous connaissez ainsi grossièrement le fonctionnement de la lampe

Comment s'assurer de sa longévité ?

N'occultez pas que rien n’est éternel. Un jour il faudra remplacer l’un de ces éléments, surement la batterie puis éventuellement l’ampoule. Préférez donc les modèles standards que vous pourrez trouver dans le commerce.

Le panneau solaire

Il doit être de bonne facture et étanche à la pluie. La puissance et la tension sont écrites au dos. Les modèles déportés, avec cordon, sont pratiques pour garder la lampe à l'abri du soleil et des voleurs pendant la charge. Ils permettent aussi de modifier aisément l'orientation du panneau pour suivre la course du soleil du matin au soir. On peut ainsi gagner +50% d'énergie, c'est appréciable les jours peu ensoleillés. Notez que les panneau dit « amorphes », tout noir, sont nettement plus grands que les autres pour la même puissance, mais fonctionnent mieux par temps couvert ou sous les ombrages. Enfin, un petit voyant indicateur que le panneau solaire charge la batterie est une option bienvenue.

La batterie

Elle doit être un modèle scellé pour des raisons de mobilité. Si elle est composée de plusieurs piles en série, assurez-vous que le voltage est standard et que vous pourrez l’obtenir en mettant vous-même d’autres piles en série (un multiple de 1,5 est souhaitable).

L'ampoule

Le type de l'ampoule joue un rôle important. Pendant longtemps, les mini tubes fluo-compacts ont dominé le marché, mais ils sont peu à peu remplacés par les diodes électroluminescentes (LEDs). Si ces dernières gagnent beaucoup sur le terrain de la consommation et de la longévité, leur lumière est en revanche quasiment tout le temps blafarde voir sinistre, mais se diffuse également beaucoup moins bien. On retrouve donc sur les modèles avec LEDs des miroirs réfléchissants. Examinez la qualité de ceux-ci pour savoir comment ils résisteront à l'épreuve du temps. Par exemple, de simples bandes adhésives réfléchissantes risquent de se décoller.

Un modèle à lampe fluo-compacte (type ampoule économique) aura une lumière plus diffuse et plus chaude, généralement plus agréable. Le talon d'Achille de ce type d’ampoule est une durée de vie limitée, il est donc intéressant de pouvoir remplacer l’ampoule facilement en cas de besoin. Demandez au vendeur s’il a des ampoules de rechange.

Certaines lampes solaires proposent des modes d'éclairage parfois utiles pour économiser la batterie en fin de soirée, ou un mode clignotant pour les situations d'urgence. Cependant, éviter tout le superflu, l'électronique bas de gamme mal arrimée au boitier, ou les boutons fragiles souvent révélateurs de la qualité interne des circuits.

Une construction étanche, du moins à la pluie, est une option très appréciable pour ces lampes destinées au grand air. Surtout dans un environnement proche de la mer.
D’une manière générale les lampes solaires sont aujourd’hui presque toutes « made in China », et les modèles que l’on trouve dans les pays du sud, à Madagascar comme ailleurs, sont très souvent de mauvaise qualité.
Il vous faudra rapidement les bricoler et les rafistoler. Dans ce cas, les choisir les plus simple possible, sans composants électroniques, avec un voltage standard, et un boitier solide et démontable. Par la suite, l’ingéniosité Africaine fera le reste...

Vous voulez réagir sur ce sujet ?

Donnez votre avis ou ajouter vos connaissances aux notres !

[ ? ]

Télécharger une image ici.[ ? ]

 

Click here to upload more images (optional)

Author Information (optional)

To receive credit as the author, enter your information below.

(first or full name)

(e.g., City, State, Country)

Submit Your Contribution

 submission guidelines.


(You can preview and edit on the next page)

Les commentaires

Commentaires postés par les internautes

Assurons la qualité de notre lampe solaire Not rated yet
Le bon conseil, c'est de savoir bricoler et rafistoler sa propre lampe. Où est-ce qu'on trouve les plaques, l'ampoule et les piles de bonne qualité. Avec …

Click here to write your own.

Newsletter NRJ Site isolé

Recevez gratuitement les nouveautés, actualités  sur l'électrification des sites isolés. Inscrivez en bas votre prénom et votre email.

Entrez votre adresse e-mail
Entrez votre nom (optionel)
Then

Don't worry — your e-mail address is totally secure.
I promise to use it only to send you Solarmad newsletter.