Back to Back Issues Page
Newsletter Solarmad Janvier 2014
January 09, 2014

Newsletter SOLARMAD, le 9 Janvier 2014



Bonjour à tous,

Merci à tous d’être fidèles à la lecture de notre newsletter, vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre.


Ce numéro du mois de janvier va vous expliquer pourquoi et comment vos batteries s’abîment souvent prématurément. Je vous souhaite une bonne lecture, et n'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou suggestions à l'adresse solarmad.technique@gmail.com




Les trois maladies mortelles qui tuent les batteries !


Vous l’avez peut être remarqué mais au palmarès des composants les plus chers, les batteries solaires ont prit la place des panneaux solaires.

Malheureusement les batteries sont beaucoup plus fragiles que les panneaux et demandent une attention constante. Il est donc impératif de bien connaitre les trois fléaux qui tuent les batteries solaires prématurément.

N°1 - Le coup de chaud

N°2 - La surcharge

N°3 - La décharge profonde

1 - la température


C’est une maladie assez longue puisque vos batteries ne mourront pas tout de suite mais la température à laquelle seront exposées vos batteries conditionnera directement leur durée de vie. Les fabricants de batteries donnent en général 3 niveaux différents de températures.

Frais = 15° C moyen = 25°C chaud = 35°C

Une batterie vivra en moyenne 30% moins longtemps à une température chaude. Il est donc primordial de choisir le local le plus frais et ventilé possible pour installer le banc de batteries.

Il est également utile de laisser un vide entre les batteries d’au moins 1 cm de sorte que l’air chaud puisse s’échapper lorsque les batteries sont en charge ou en décharge. Lors de ces phases leur température interne monte facilement de 15°C par rapport à la température ambiante, plus le courant de charge ou de décharge est élevé, plus la température augmentera.


2 - La surcharge


Elle peut arriver de deux manières différentes. Soit par un courant trop fort soit par une tension trop élevée. Un courant trop fort peut être la conséquence d’un mauvais dimensionnement. Il peut arriver qu’une éolienne ou que le champ de panneaux solaires soit trop puissant par rapport à la capacité des batteries du système. Le courant fourni par vos producteurs d’énergie (Panneaux solaires ou éolienne) ne doit pas dépasser 10% de la capacité de vos batteries. On parle alors de charge en C10.

Exemple : Pour une batterie de 200Ah ne pas dépasser 20A. Pour un parc de 1000Ah ne pas dépasser 100A.

La surcharge peut également arriver à cause d’une tension de charge trop haute. Il s’agit là d’un mauvais réglage du régulateur qui ne sera pas adapté aux batteries qu’il charge. Il faut donc absolument suivre les prescriptions de votre fabricant de batteries. Les tensions sont en général indiquées sur les batteries comme dans la photo ci dessous.





Pour éviter une surcharge des batteries il est important de comprendre comment un régulateur ou un chargeur charge celles-ci. Il faut donc renseigner trois tensions de charge (Bulk, absorption et float) afin d’obtenir une charge complète spécifique à vos batteries

La première correspond à la phase rapide (bulk en anglais) pendant laquelle le courant est constant et la tension augmente jusqu'au seuil défini (tension de Bulk). Cette charge permet à la batterie de récupérer 80 % de sa charge.

Une fois la tension de phase rapide atteinte, le régulateur, ou chargeur, passera en phase d’absorption (absorption en anglais) où la tension est constante et le courant réduit progressivement jusqu’à atteindre 2.5% de la capacité des batteries. Par exemple 10A pour des batteries de 400AH.

Le système passera ensuite à la phase d’entretien (float en Anglais), un très faible courant sera alors maintenu afin d’éviter que les batteries ne s’auto déchargent, la tension elle aussi est réduite. Cela permet également de diminuer les dégagements de gaz et limite les ajouts d’eau distillée.

Une quatrième phase existe, l’égalisation. Elle permet l’homogénéisation de l’électrolyte à travers son ébullition qui répartie la matière active dans les éléments. C’est la tension la plus élevée que puisse obtenir vos batteries. Une égalisation mensuelle est nécessaire pour les batteries à acide ouvertes. L’égalisation n’est pas utilisée pour les batteries à gel ou AGM qui supportent mal les échauffements importants avec perte d’électrolyte puisque on ne peut remplacer l’eau évaporée.

Donc régler les paramètres de charge de votre régulateur solaire, éolien ou de votre onduleur chargeur en fonctions des données du constructeur de votre batterie.



3 - La décharge profonde

Lors de la mise en place de votre système, vos batteries ont du être dimensionnées par rapport à vos besoins. Admettons que vous ayez besoin de 200 Ah de capacité de batteries, vous ne pouvez pas utiliser une batterie de 200 Ah, il est impossible de décharger une batterie solaire à 100 % sous peine de l’endommager très rapidement, vous allez donc choisir une batterie que vous allez pouvoir décharger entre 30 et 50 % afin de permettre un fonctionnement optimal.

Lors de la décharge d’une batterie Il faut donc éviter au possible de trop décharger vos batteries. Deux solutions, si vous avec un circuit Très Basse Tension (12v ou 24 Volts), le brancher impérativement sur la sortie récepteur de votre régulateur. Si vous avez un convertisseur pour alimenter vos appareils en 220 Volts réglez la coupure Tension Basse (LBCO) des batteries assez haut au niveau du convertisseur si c’est possible.

Note : Pour une batterie de 12 Volts, descendre à une tension de 12 Volts correspond déjà à une décharge de 50%.

Les fabricants donnent en général le nombre de cycle de leurs batteries en fonction du degré de décharge quotidien. Une batterie vieillira beaucoup plus vite si elle est déchargée à 80% tous les jours plutôt qu’à 30%. Lisez bien la documentation technique de votre batterie pour connaitre de meilleur taux de décharge.



La durée pendant laquelle une batterie restera déchargée est également cruciale. Peu de batteries supporteront une décharge profonde plus de quelques jours.

Notons que si vos batteries restent déchargées sans une charge complète régulière, un phénomène de sulfatation apparait. La sulfatation est un phénomène arrivant suite à un taux de décharge trop important et de manière répétée. Si ce processus est naturel et a lieu à chaque décharge, il devient irréversible à partir d’un certain stade.





Voici donc les trois risques majeurs pour vos batteries. Il est donc primordial à l’achat et à l’installation de bien posséder tous les seuils de charge des batteries et de s’assurer que votre installateur maitrise bien tous ces paramètres.



Un projet, une question, vous pouvez nous écrire via le formulaire de notre site internet : www.solarmad-nrj.com\formulaire.html ou à l’adresse suivante : solarmad.technique@gmail.com

L’équipe Solarmad,

Bonne journée

Back to Back Issues Page